La Nouvelle-Zélande s'est remise d'une pénalité de quatre points avant l'épreuve pour remporter une victoire dominante sur le Danemark et l'Australie lors de la dernière journée de course à Singapour.

Les Kiwis ont laissé le Danemark de Nicolai Sehested et l'Australie de Tom Slingsby dans leur sillage et ont impressionné les foules avec un temps de vol de 100 %, une vitesse moyenne de 53 km/h et une vitesse de pointe de 77,1 km/h.

Saison 3 // Singapore Sail Grand Prix // Nouvelle-Zélande et Australie en finale

Il s'agit de la troisième victoire de la saison pour l'équipe, qui a commencé l'épreuve avec -4 points après une collision avec les États-Unis à l'entraînement.

Après la victoire, le pilote Peter Burling a déclaré : "C'est une sensation extraordinaire que d'avoir pu réaliser cette performance aujourd'hui, et tout le monde a fait un travail remarquable.

"C'est dommage d'avoir ces points de pénalité pour la saison, mais c'est bien de sortir et de montrer ce que nous avons et à quel point cette équipe est forte.

Saison 3 // Singapore Sail Grand Prix // Peter Burling en zone mixte

Burling a déclaré qu'il était "le plus nerveux" lors du pré-départ alors que la pression de 33 km/h augmentait et que les équipages se battaient pour réduire la puissance de la grande aile de 29m. L'Australie a pris le départ le plus rapide à 63,4 km/h, tandis que le Danemark était le plus proche au coup de canon - à seulement six mètres de la ligne - mais ce sont les Kiwis qui ont eu le meilleur angle à la première marque.

Une mauvaise manœuvre des Aussies sur la troisième étape de la course les a envoyés en queue de peloton avant que le Danemark ne tombe à l'eau à la porte 3, permettant aux Kiwis d'accroître leur avance de plus de 100 mètres.

Néanmoins, la troisième place de l'Australie marque une nouvelle performance acharnée des leaders du championnat, surtout si l'on tient compte de la perte du régleur d'ailes Kyle Langford pour cause de blessure.

Saison 3 // Singapore Sail Grand Prix // La Nouvelle-Zélande fait la fête à bord

La deuxième place du Danemark sera un résultat bienvenu pour l'équipage de Sehested, dont la dernière place sur le podium à l'adresse ROCKWOOL Denmark Sail Grand Prix remonte au mois d'août dernier.

Course en flotte

Par ailleurs, le deuxième jour de course a vu une nette amélioration de la performance du jeune équipage suisse de Sébastien Schneiter, qui a remporté sa première victoire dans la course d'ouverture de la journée et l'a suivie d'une deuxième place dans la dernière course en flotte. L'équipage, qui a bénéficié des excellentes décisions tactiques du stratège Nathan Outteridge, a manqué sa première place en finale pour seulement deux points.

Ce résultat signifie que les neuf équipes de la ligue ont remporté des courses, ce qui prouve la progression de la flotte.

Le week-end a été marqué par la piètre performance de la France de Quentin Delapierre, qui a enregistré un bilan de 7-9-4-6 en flotte, terminant huitième au classement général et perdant sa troisième place au classement général du championnat.

Saison 3 // Singapore Sail Grand Prix // Course en flotte à Singapour jour 2

Les États-Unis n'ont pas non plus réussi à se montrer à la hauteur de la pression de l'événement, terminant septième au classement général et se privant presque certainement de la grande finale de San Francisco en mai.

Le classement actualisé du championnat montre que l'Australie conserve sa première place avec 68 points, et que la Nouvelle-Zélande ferme la marche avec 59 points. La Grande-Bretagne déloge la France du trio de tête et passe à la troisième place avec 54 points, tandis que la France rétrograde à la quatrième place.

Les neuf membres de la flotte se rencontreront à nouveau à l'occasion de l'Assemblée générale de l'Union européenne, les 18 et 19 février. Australia Sail Grand Prix les 18 et 19 février.